CONSEIL DE BASE DES MALIENS DE FRANCE

Informations Utiles

  TABLEAU DES INFORMATIONS DE BASE

Quelle est l’identité juridique  et structurelle du CBMF (association ? fondation ?  représentant qui ? et créée par qui ?)

 Association loi 1901. Fédération des associations maliennes de France.

Le conseil de Base est un démembrement du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur  (HCME) dont le siège est à Bamako.  Le bureau du HCME est élu tous les cinq ans par une conférence statuaire réunissant cinq délégués par conseil de base donc par pays. En Février 2009, 66 conseils de base se sont réunis en conférence nationale présidée par le chef de l’état malien, Amadou Toumani TOURE.

-         

Le bureau du HCME élu par les délégués présents à la conférence est président par Habib SYLLA  du conseil de Base de Gabon. Liste du bureau Le bureau du conseil de base est élu pour cinq ans par les délégués des associations membres à jour de leur cotisation

Quelle est l’histoire du CBMF ? (en 5lignes max)

 Lors de la Conférence Nationale, tenue après les événements du 26/03/1991, une volonté a été exprimée, celle d’associer les Maliens de l’extérieur au développement politique, socioéconomique et culturel du pays. Tout malien, où qu’il se trouve a le devoir d’apporter sa pierre à la construction nationale.    Plus il y aura de la solidarité entre nous, et plus nous arriverons à faire face aux défis qui nous attendent aussi bien dans le pays d’accueil, que dans le pays d’origine.   C’est pour mieux formaliser toutes ces actions et dans le souci du devenir de notre cher pays que les maliens et les associations maliennes, conscients du rôle qu’ils ont à jouer dans le développement socioéconomique mettent en place cet outil de travail fédérateur, le Conseil de Base des Maliens de France.

 

Quel est l’objectif ayant poussé à la création du CMBF ?

  • rassembler tous les maliens de France sans distinction d’origine ethnique, régionale confessionnelle, sociale ou de sexe et les soutenir dans leurs actions d’insertion en France,

  • défendre les intérêts matériels et moraux des maliens de France,

  • accompagner la mission diplomatique dans l’accomplissement de son rôle pour le bonheur de tous les maliens,

  • informer et sensibiliser les maliens de France sur leurs droits et devoirs,

  • participer au développement du pays d’origine par la création d’infrastructure touristiques et autres,

·        

encourager et soutenir les associations organisatrices de colonies de vacances tant en France qu’au Mali pour faire bénéficier à nos enfants  la double appartenance culturelle.

·        

Représenter les maliens de France auprès des autorités françaises et maliennes.

Servir d’interface entre les maliens et les acteurs institutionnels et associatifs.

 

Quelles sont les activités habituelles du CMBF ?

   Relations avec les institutions et organismes d’état et privés.

culturelles

pédagogique         

sociales       

sportives culturelles        

accompagner et développer les synergies entre les associations

participer aux différents forum, conférence sur les problématiques de l’immigration et sur la diaspora malienne de France.

Economiques (aide au montage projet, accompagnement)

Quelles ont été les plus grands accomplissements  du CBMF ? -          Il faudrait des photos ou vidéos pour illustrer

 - Conférence du HCME à Bamako  

SAMBE SAMBE à Paris         

Miss ORTM MALI à Paris         

Biennale Artistique et culturelle de Kayes   

Rencontre de l’UNESCO

Forum des investisseurs de

la Diaspora

Forum de la diaspora intellectuelle, scientifiques et techniques

Lancement du Ravec

Comité de pilotage des festivités du cinquantenaire

Biennale artistique de Sikasso.

Quelles sont les projets prévus en 2010-2011 ?

Festivité du cinquantenaire

Miss ORTM Mali

Biennale artistique et Culturelle de Sikasso

Colonie de vacances

Gala de soutien pour la création d’un fond de soutien

 

Quels sont les projets à plus long-terme

A)   

Projet jeunesse : * Mise en place d’un  véritable projet  avec l’APEJ pour élire des dossier des jeunes porteurs de projets vivant à l’étranger.  * Elaborer des fiches projets signalétiques, recenser les dispositifs et énumérer les partenaires    * Mise en place d’une plateforme d’accompagnement des jeunes, assurer la maitrise d’œuvre des dispositifs entre le Mali et

la France

  B) Biennale artistique :  C)  Séjour linguistique  D) Le co-développement en synergie avec les assemblées régionales et communales  E) Rencontres des associations maliennes des provinces ;  F) La maison du Mali

Qui sont les 5 personnes clef du CBMF ? -          Président -          Vice président -      Secrétaire Général -          Responsable de communication -          Webmaster

 

Gaharo DOUCOURE  

Mahamadou CISSE

Bourlaye KEITA

 

Baidy DRAME BKEITA/MCISSE  

Quelle est la structure du bureau ? (sans les noms)

 Le bureau exécutif comprend :

un Président

un Vice Président

un secrétaire général chargé de l’administration

un trésorier général  

un trésorier général adjoint

un Commissaire aux comptes 

un Commissaire aux comptes adjoint 

un Secrétaire aux affaires sociales, à la solidarité et à la santé 

un Secrétaire à la Promotion Féminine

un Secrétaire à l’Education, à la Culture, à la Jeunesse et aux Sports
         

un Secrétaire aux Finances, au Développement et aux Investissements
         

un Secrétaire aux affaires Juridiques, Administratives, Institutionnelles et  Coopération

un Secrétaire à l’Information et à la Communication

un Secrétaire à l’Organisation 

un Secrétaire adjoint à l’Organisation 

un  Secrétaire aux Conflit

un  Secrétaire aux Conflits

 

Qui sont les partenaires externes (y compris internationaux) ? -          Partenaires institutionnels -          Partenaires associatifs (pas les associations membres du CBMF) -          Partenaires privés (excluant les sponsors)

 Tous les Ministères du Mali, L’association des Maires du Mali, FSP Co développement, Ambassade du Mali, Consulat Général du Mali à Paris GRDR, AFTAM, FORIM,  Ministère Affaires étrangères (France), Ministères de l’Education, Ministère de l’immigration, Ministère de l’Intérieur, Les conseils généraux iles-de France BANQUES, C

Quelles sont les associations membres du CBMF (Nom de l’association, adresse, numéro de téléphone, email, nom de la personne à contacter, résumé en une phrase de l’activité)

 Cf  liste jointe

Quels sont les autres Conseils de base des Maliens -          En Europe -          Dans le reste du monde

Italie, Belgique Espagne.  Allemagne et Angleterre à construire Zone Amérique,  Zone ASIE , Zone Afrique (Ouest, Est et Central, Magreb)

Quelles sont les nouvelles/annonces du mois de mai

Assemblée Générale d’Information

 Réunions et  Débats autour du Vérificateur Général

Rencontre avec le président du conseil économique et Social à Paris
         

Lancement du RAVEC

 Colonie de vacances,

Lancement des festivités du cinquantenaire

Le Gouvernement du Mali retient le CBMF pour représenter la diaspora malienne à la biennale Artistique et culturelles de Sikasso.

CHAPITRE I

CONDITIONS GÉNÉRALES DE SORTIE DU TERRITOIRE POUR LES NATIONAUX

Tout citoyen malien qui désire voyager hors du territoire national doit être muni:

- d'un passeport ou tout autre titre de voyage en tenant lieu en cours de validité;

- d'un visa d'entrée sauf dispense;

- d'une garantie de rapatriement;

- des certificats internationaux de vaccination exigés par les règlements sanitaires.

1. DES DIFFÉRENTS DOCUMENTS DE VOYAGE:

Ils sont au nombre de sept (7):

1.1. Le passeport ordinaire: Document valable pour tous les pays.

1.2. Le passeport spécial pèlerinage: Valable uniquement pour le pèlerinage à la Mecque.

1.3. Le passeport diplomatique: Réservé aux hautes personnalités de l'État, aux diplomates maliens à l'étranger et aux fonctionnaires internationaux maliens bénéficiant d'un statut diplomatique.

1.4. Le passeport de service: Les bénéficiaires de ce type de passeport ainsi que du passeport diplomatique font l'objet d'un texte réglementaire.

1.5. Le titre de voyage: II est délivré à un enfant de moins de quinze (15) ans.

1.6. Le laissez-passer tenant lieu de passeport: II est délivré à une personne de plus de quinze (15) ans et qui voyage dans la sous-région.

Ce document ne doit pas être délivré à un malien émigrant. Sa validité ne doit pas dépasser trois (3) mois.

1.7. La carte d'identité nationale: Sans être juridiquement un document de voyage, elle permet cependant de voyager dans certains pays voisins suivant les Accords et Conventions.

2. DES AUTORITÉS HABILITEES A DÉLIVRER DES DOCUMENTS DE VOYAGE:

- La Direction Générale de la Police Nationale à Bamako: Elle délivre les passeports (ordinaire et spécial pèlerinage), les titres de voyage et les laissez- passer tenant lieu de passeport.

- Les Ambassades et les Consulats du Mali délivrent les passeports aux résidents de leur ressort de compétence. Ils peuvent proroger le passeport du malien de passage dans leur juridiction. A défaut, ils délivrent un sauf-conduit afin de permettre au voyageur malien d'arriver à destination.

- La Direction du Protocole de la République à Koulouba pour les passeports diplomatiques et de service dont les conditions de délivrance ainsi que les bénéficiaires font l'objet d'un texte réglementaire.

3. DES CONDITIONS DE DÉLIVRANCE DES DOCUMENTS ORDINAIRES DE VOYAGE ET FORMALITÉS À REMPLIR À BAMAKO

3. 1. Passeports:

Formuler une demande timbrée à 100 F CFA et produire à l'appui:

- la carte d'identité nationale en cours de validité,

- 3 photos d'identité de face,

- I timbre fiscal de 12 500 F CFA,

- 2 500 F CFA pour le carnet de passeport

a) Pour la conjointe: Joindre un acte de mariage ou à défaut un livret de famille;

b) Pour l'inscription de l'enfant: L'inscription de l'enfant sur le passeport de l'un de ses parents est faite sur présentation de son acte de naissance ou du jugement supplétif.

3-2. Passeport diplomatique et de service:

Un Décret détermine les conditions de délivrance de ces types de passeport I rnnst que les bénéficiaires.

2. DES AUTORITÉS HABILITÉES A DELIVRER DES DOCUMENTS DE VOYAGE:

- La Direction Générale de la Police Nationale à Bamako: Elle délivre les passeports (ordinaire et spécial pèlerinage), les titres de voyage et les laissez- passer tenant lieu de passeport.

- Les Ambassades et les Consulats du Mali délivrent les passeports aux résidents de leur ressort de compétence. Ils peuvent proroger le passeport du malien de passage dans leur juridiction. A défaut, ils délivrent un sauf-conduit afin de permettre au voyageur malien d'arriver à destination.

- La Direction du Protocole de la République à Koulouba pour les passeports diplomatiques et de service dont les conditions de délivrance ainsi que les bénéficiaires font l'objet d'un texte réglementaire.

3. DES CONDITIONS DE DÉLIVRANCE DES DOCUMENTS ORDINAIRES DE VOYAGE ET FORMALITÉS À REMPLIR À BAMAKO

3. 1. Passeports:

Formuler une demande timbrée à 100 F CFA et produire à l'appui:

- la carte d'identité nationale en cours de validité,

- 3 photos d'identité de face,

-1 timbre fiscal de 12 500 F CFA,

- 2 500 F CFA pour le carnet de passeport

a) Pour la conjointe: Joindre un acte de mariage ou à défaut un livret de famille;

b) Pour l'inscription de l'enfant: L'inscription de l'enfant sur le passeport de l'un de ses parents est faite sur présentation de son acte de naissance ou du jugement supplétif.

3.2. Passeport diplomatique et de service:

Un Décret détermine les conditions de délivrance de ces types de passeport ainsi que les bénéficiaires.

3.3. Titre de voyage:

- une demande manuscrite des parents timbrée à 100 F,

- l'acte de naissance de l'enfant,

- 3 photos d'identité de face,

- une pièce d'identité et une photo de l'un des parents,

- un timbre fiscal de 1 500 F CFA.

3.4. Laissez-passer tenant lieu de passeport:

- une demande manuscrite timbrée à 100 F CFA,

- la carte d'identité ou l'acte de naissance,

- un timbre fiscal de 5 000 F CFA.

3.5. Carte d'identité nationale:

Elle est établie dans les Chefs-lieux d'Arrondissement, les Brigades de Gendarmerie, les Commissariat de Police sur:

- présentation de l'acte de naissance ou du carnet de famille, ou à défaut de deux témoignages;

- 3 photos d'identité de face,

- 1 timbre fiscal de 500 F CFA,

-1 000 F CFA pour prix de la carte.

- Sa validité est de trois ans non renouvelable.

3.6. Visa d'entrée:

Sauf dispense, le visa d'entrée est exigé de tout malien qui se rend à l'étranger, excepté les pays membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). En outre, le malien est dispensé du visa d'entrée dans les pays ci-après en raison des accords et conventions entre le Mali et ces pays: les pays membres de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo) et les pays suivants: Cameroun, Algérie, Tunisie et Maroc.

L'obtention du visa d'entrée dans les pays étrangers est soumise à certaines conditions dont entre autres:

- la validité d'au moins 6 mois du passeport du requérant exigée par certains pays;

- la présentation d'un billet d'avion aller et retour ou billet circulaire;

- la caution bancaire d'un montant qui diffère suivant les pays;

- le contrat de travail pour ceux qui comptent s'établir à l'étranger;

- la production d'un certificat d'hébergement;

- l'adresse d'un correspondant dans le pays de destination.

Il est recommandé de chercher des informations correctes auprès des Autorités consulaires du pays de destination sur les conditions d'obtention du visa d'entrée.

A défaut, l'on peut se renseigner auprès des services "Émigration-Immigration" du Mali ou, si on réside à l'étranger, auprès de toute Ambassade ou Consulat du Mali.

3.7. Certificats internationaux de vaccination:

Communément appelé "Carnet de vaccination" il est délivré sous forme d'un carnet par les services compétents du Ministère chargé de la Santé.

A Bamako et dans les autres localités du Mali, le Service des Grandes Endémies délivre ce carnet.

CHAPITRE II

DU SÉJOUR DES MALIENS DANS LEUR PAYS DE RÉSIDENCE

Beaucoup de nos compatriotes résidant à l'étranger rencontrent des difficultés de tous genres. Il importe de mettre à leur disposition un certain nombre d'informations qui aideraient à surmonter ces difficultés. Il s'agit, entre autres, des questions relatives à leurs rapports avec la représentation malienne dans le pays de résidence, avec les autorités locales, des questions relatives à l'exercice d'un métier et à la sécurisation de leurs économies.

1. RAPPORT AVEC LA REPRÉSENTATION MALIENNE À L'ÉTRANGER

L'Ambassade et le Consulat sont les représentations maliennes à l'étranger.

Aujourd'hui, le Mali dispose d'une Ambassade dans plusieurs pays et de nombreux Consulats.

Souvent des représentations de pays amis font office de Consul Honoraire et prennent en charge les problèmes des maliens qui y résident.

L'Ambassadeur ou le Consul a pour mission d'assister le Malien de l'Extérieur et d'assurer sa protection chaque fois que de besoin.

Toutefois, l'Ambassadeur ou le Consul n'a pas pouvoir juridictionnel, il n'a pas pouvoir de prononcer un divorce.

En cas de maladie grave, d'accident ou de décès, l'Ambassade ou le Consulat fait prendre, en rapport avec les proches, toutes les dispositions que requiert l'événement. La famille, restée au pays, en est informée par le biais de l'Ambassade ou du Consulat.

L'Ambassadeur et le Consul, outre leurs autres fonctions, sont chargés de la protection à l'étranger des ressortissants maliens et de leurs biens. Ils délivrent des passeports, des cartes d'identité consulaires, établissent des certificats et des attestations, légalisent des documents. Ils agissent aussi en qualité d'Officier d'État Civil et de Notaire. Ils veillent au maintien de l'entente et de la cohésion de la Communauté malienne de leur juridiction. Toutes leurs actions s'inscrivent dans le

strict respect des lois et règlements du pays de résidence et conformément aux dispositions des Conventions de Vienne sur les Relations Diplomatiques et Consulaires.

1.1. La carte d'identité consulaire:

Dès les premiers jours de l'arrivée, il faut se présenter à l'Ambassade ou au Consulat afin de se faire immatriculer c'est-à-dire se faire recenser en qualité de membre de la Communauté malienne de ce pays. A l'occasion de la délivrance de la carte d'identité consulaire, il est demandé au malien la présentation des pièces suivantes:

- le passeport, la carte d'identité nationale ou le titre de voyage,

- le permis (visa) de séjour délivré par les autorités chargées du service "Emigration-Immigration" du pays hôte.

1.2. Les passeports:

Ils sont délivrés aux résidents sur leur demande, conformément à la réglementation en vigueur.

1 .3. Le sauf-conduit:

II est délivré en lieu et place du passeport à un malien résidant à l'étranger pour -joindre le Mali ou son pays de résidence.

1.4. Les actes d'État Civil:

A l'occasion des événements familiaux (mariage, baptême, décès), l'Ambassade ou le Consulat établit des actes d'état civil.

Les naissances et les décès survenus dans la famille du Malien de l'extérieur >: vent être déclarés auprès des autorités locales dans un délai de 30 jours francs. La tnème déclaration doit être faite à l'Ambassade ou au Consulat pour transcription.

Le mariage peut se faire devant les autorités locales ou à la représentation comatique ou consulaire.

Au cas où il a lieu auprès des autorités du pays hôte, il reste entendu que l'acte de mariage doit être transcrit sur les registres de l'Ambassade ou du Consulat.

1.5. La transcription:

La transcription consiste à reporter dans les registres consulaires les indications contenues dans un acte établi à l'étranger par une autorité étrangère. Elle offre l'avantage de disposer, en cas de besoin, des copies des actes d'état civil (actes de mariage, de naissance, de décès).

2. L'EXPATRIE MALIEN ET LES LOIS ET RÈGLEMENTS DU PAYS D'ACCUEIL:

Le respect des lois et règlements des pays de résidence est une règle d'or. Dès les premiers jours de l'arrivée, se présenter aux autorités des services "d’Emigration Immigration" du pays d'accueil pour se faire délivrer la carte de séjour et le visa de résidence.

Il est nécessaire de chercher toutes les informations relatives à l'activité qu'on envisage d'exercer ainsi que toute la réglementation en matière de douanes, de fiscalité et de contrôle des changes.

3. L'EMPLOI ET LA SÉCURITÉ SOCIALE:

L'un des objectifs de l'expatriation, c'est l'aspiration à une situation meilleure; il importe donc que les contrats de travail soient dûment établis.

En matière de sécurité sociale, l'assurance-maladie, Assurances-vieillesse et les prestations familiales sont très importantes; c'est pourquoi, le Mali, soucieux de sauvegarder les intérêts de ses citoyens travaillant à l'extérieur, a signé des conventions de sécurité sociale avec plusieurs pays dont la France, le Burkina Faso, le Togo, la Côte d'Ivoire, le Sénégal.

4. L'EXPATRIÉ MALIEN ET LA COMMUNAUTÉ MALIENNE DU RESSORT DE SON AMBASSADE OU CONSULAT:

Dans chaque pays il existe de nombreuses amicales et associations des maliens de l'extérieur et dont sont issus les Conseils consulaires ou Conseils des Maliens de l'Extérieur. En effet, ces Conseils Consulaires qui sont des prolongements du Haut Conseil des Maliens de l'Extérieur, servent de trait d'union entre la communauté et la mission diplomatique ou consulaire.

CHAPITRE III SORTIE ET TRANSFERTS DE FONDS

1. DÉLIVRANCE DES ALLOCATIONS EN DEVISES ET CON-TRÔLE DOUANIER DES MOYENS DE PAIEMENTS TRANS-PORTÉS PAR LES VOYAGEURS

1.1. Au sein de l'Union Économique Monétaire Ouest Africaine (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo):

II n'est exigé des résidents aucune déclaration pour le transport manuel des billets de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) pour leurs déplacements dans les pays membres de l'UEMOA.

Toutefois, pour une question de sécurité, il est recommandé de prendre des chèques bancaires, payables à l'arrivée dans le pays hôte ou des traveller's chèques.

1.2. À destination des pays membres de la zone Banque des États de l'Afrique Centrale - B.E.A.C (Cameroun, Centrafrique, Gabon, Congo, Guinée Équatoriale, Tchad:

Les voyageurs qui résident au Mali se rendant dans les États de la zone BEAC sont tenus de solliciter l'autorisation préalable de la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DNTCP) ou de la BCEAO agissant par délégation, pour avoir des devises.

Il est à noter que les billets en Francs CFA de la zone UEMOA ne sont pas acceptés par les Autorités de la zone BEAC et réciproquement.

1.3. À destination des autres pays membres de la zone Franc (France et Comores), exception faite de la zone BEAC:

Les voyageurs résidents se rendant dans les États membres autres que ceux :es zones d'Émigration de Francs CFA (c'est-à-dire France et Comores) sont autorisés à emporter par personne, jusqu'à concurrence de la contre-valeur de 2 000.000 F CFA en billets autres que les billets CFA.

Les sommes en excédent de ce plafond ne peuvent être emportées que sous 'orme de chèques de voyage, de chèques visés ou autres moyens de paiement.

1.4. À destination des pays autres que ceux de la zone Franc :

A l'occasion de leur voyage à destination des pays étrangers, les résidents peuvent bénéficier, par voyage et par personne, d'allocations en devises à concurrence des plafonds suivants :

- Voyages touristiques : Les voyageurs bénéficient de la contre-valeur de 500.000 F CFA sans limitation du nombre de voyages ni distinction d'âge.

- Voyages d'affaires : Les voyageurs bénéficient de la contre-valeur de 75.000 F CFA par jour dans la limite d'un mois, soit un maximum de la contre-valeur de 2.250.000 F CFA. Ces allocations peuvent se cumuler avec les allocations touristiques normales.

Pour des demandes d'allocations de voyage portant sur des montants supérieurs aux plafonds autorisés, les intermédiaires agréés sont tenus de solliciter l'autorisation préalable de la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DNTCP) ou de la BCEAO agissant par délégation.

2. BANQUES ET ORGANISMES DE CRÉDIT:

Une des particularités des banques maliennes est leur volonté de faciliter aux maliens résidant hors du pays, leur transfert de fonds vers le Mali.

C'est cette volonté qui explique la présence de certaines banques maliennes à:

- Paris : BDM-SA, BIM, BMCD, BOA

- Tripoli : BDM-SA

- Libreville : BMCD

Toutefois, il y a lieu de noter qu'une banque malienne, sans disposer d'un bureau dans le pays d'immigration, peut recevoir les économies ou transférer tous les fonds qui sont destinés à l'immigré. La banque du pays d'immigration, dans le cadre des correspondances bancaires, pourra fournir toutes les informations utiles.

2.1. Pour les transferts au Mali:

- Absence de compte bancaire au Mali au moment du départ:

En annexe, figure la liste des banques maliennes ; en écrivant à la banque choisie, elle indiquera la procédure à suivre pour les ouvertures de comptes.

- Existence de compte bancaire avant de quitter le Mali:

Le Malien de l'Extérieur, par l'intermédiaire de sa banque dans le pays d'immigration, peut envoyer ses économies dans son compte au Mali.

Selon les pays, des plafonds peuvent être fixés aux transferts vers l'extérieur. En tout état de cause, il y a lieu de se renseigner auprès des banques aux fins de respecter la réglementation des changes du pays d'accueil.

- Le système de la Western Union auprès de la Banque Internationale du Mali (BIM):

En dehors de ces systèmes classiques, il existe également un moyen extrêmement rapide d'envoi d'argent dans le monde et qui ne nécessite ni compte en banque, ni affiliation, mis au point par la Western Union.

En effet, la Western Union est un réseau international de transferts de fonds en un temps record. Elle dispose de plusieurs agences de distribution à travers le monde, connectées directement à son siège social de Paramus (New Jersey - USA) par un système informatique en réseau. Ce système se distingue par une plus grande rapidité des transferts contrairement au système bancaire traditionnel.

Le fonctionnement du système de la Western Union consiste en l'enregistrement de tous les ordres de transferts qui lui sont confiés sur le réseau informatique. Dès la validation de la transaction, l'information s'affiche sur tous les ordinateurs de l'ensemble du réseau à travers le monde ; ceci est possible grâce à la télétransmission par lignes satellites privées. Le bénéficiaire peut, dès lors, se présenter dans n'importe quel bureau pour l'encaissement. C'est dire qu'un malien, demeurant à Bamako, peut recevoir en un quart d'heure, de l'argent envoyé par son parent vivant à Hong Kong.

La Western Union étant présente dans plus de 100 pays dont le Mali, des •^formations complémentaires peuvent être obtenues auprès des institutions bancaires du pays de résidence.

Dans certains pays, il existe des systèmes tels que la Carte bleue, l'American Express, le Master Card, la Carte visa permettant de régler ses dépenses donc de »voyager en toute sécurité sans emporter de fonds avec soi.

2.2. Pour les retraits au Mali:

- Réception de fonds dans le pays d'immigration:

S'adresser à la banque dans le pays d'immigration pour faire un appel de fonds auprès de la banque installée au Mali.

Naturellement, si la banque malienne possède un bureau de représentation dans le pays hôte, s'adresser d'abord à ce dernier.

- Retrait de fonds une fois au Mali:

Une fois au Mali, quel que soit le motif de la présence, il est loisible de retirer tout ou une partie des économies avec le chéquier ou le livret bancaire délivré par la banque au Mali.

2.3. Pour les comptes à ouvrir:

Pour garder les économies et les rentabiliser, les banques maliennes offrent Un certain ombre de services et de comptes à savoir:

- Le compte sur livret:

II s'agit d'un compte d'épargne, matérialisé par un carnet qui enregistre les opérations de versement et de retraits.

Ce compte ne donne pas lieu à la délivrance d'un carnet de chèques, les sommes qui sont déposées peuvent être retirées à tout moment.

Le compte sur livret rapporte un intérêt chaque année.

- Le compte de chèque:

Avec un compte de chèque, la banque remet un carnet de chèques pour les retraits à tout moment.

Le compte de chèque n'est pas rémunéré contrairement au compte sur livret.

- Le dépôt à terme:

Avec le dépôt à terme, il est possible de bloquer ses économies pour:

- 3 mois,

- 6 mois,

-12 mois ou au delà.

<

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site