CONSEIL DE BASE DES MALIENS DE FRANCE

NOS DIFFERENTES RENCONTRES

 

 

 

 

 

Discours du Président du conseil de base des maliens de France à l’occasion du lancement du Cinquantenaire à Paris le 19juin 2010

 

Monsieur le Ministre de l’administration et des collectivités territoriales,

Monsieur le Ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine,

Monsieur L’ambassadeur du Mali en France,

Monsieur le Consul général,

Monsieur le Président du Haut Conseil des maliens de l’extérieur,

Mesdames, Messieurs les invités,

Chers compatriotes,

 

En cette année du cinquantenaire de notre indépendance du Mali, c’est avec un sentiment de fierté et de dignité que nous participons à cette cérémonie de lancement des festivités devant se dérouler durant les 6 mois à venir en France.

 

Nos pensées vont sans détour à ces pères de l’indépendance qui ont cru en l’avenir du Mali au sein du continent africain. A un moment où, en Afrique peu de faits ou de réalisations ne permettaient pas de dessiner notre situation actuelle ; au moment où, en Europe peu de personnes et d’institutions pronostiquaient la capacité réelle de survie des jeunes Etats africains, ces pionniers de l’indépendance n’ont pas hésité une seconde à prendre en main leur destin et celui de leur peuple.

50 ans après, nous sommes des millions d’intellectuels : ingénieurs, médecins, enseignants, formateurs, chercheurs, techniciens, ouvriers, infirmiers etc.

50 ans après nos jeunes démocraties font la preuve de leur vivacité pour assurer la bonne gouvernance de nos pays. Le Mali en est un exemple, cité dans le monde entier, dont nous pourrons qu’être fiers !

50 ans après, le Conseil de base des maliens de France voudrait communier dans la ferveur et l’allégresse, avec tous les maliens sans distinction et avec tous les amis du Mali, où qu’ils se trouvent, d’où qu’ils viennent. Nous voulons partager avec tous et avec chacun les valeurs de paix et de solidarité qui fondent notre société malienne. Celles-là même qui nous permettent à notre peuple d’affronter les multiples défis qui ne cessent de se poser à lui. Le Mali indépendant à 50 ans, mais le Mali héritier des grands empires est un vieux pays, qui dispose des forces de ses ancêtres dont la consigne première est la dignité et l’honneur. Guidée par de telles valeurs, jouissant de réelles capacités de rebondir, notre pays jouit d’une grande respectabilité et d’une forte crédibilité de la part des autres peuples et gouvernements. Cet héritage mérite d’être entretenu et sauvegardé, car seul gage de réussite dans un monde à la recherche de nouveaux indicateurs sociaux.

50 ans d’indépendance, cela se fête et nous tenterons de donner aux maliens de France et à tous leurs amis la plénitude de notre créativité et de notre imagination à travers les manifestations que nous allons organiser. C’est le lieu de rappeler qu’à l’occasion de ce cinquantenaire, tout au long des manifestations de l’année 2010, le Mali voudra faire découvrir à tous les citoyens du monde les bijoux de sa culture, et de son art séculaire.

50 ans d’indépendance, c’est aussi une réflexion prospection sur ce que devra être le Mali dans 25 ans, dans 50 ans. A travers des conférences et débats nous sommes sûrs que tous ensemble nous ne manquerons pas de dessiner les grandes lignes d’un Mali prospère dans une Afrique unie.

Ensemble célébrons nos héros et nos martyrs de l’indépendance et de la démocratie dans la fraternité et la solidarité !

Ensemble construisons un monde ouvert et tolérant qui garantit le plein épanouissement à chaque personne humaine gage de dignité et de fierté.

Vive le Mali pour que vive l’humanité en harmonie !

Je vous remercie !

 

 

Nos Activités :

JUSTIFICATION DE L’APPROCHE ACTEUR/BESOIN

 

Les projets, que le conseil des maliens de France sera amené à mettre en œuvre, répondent d’une part à un grand nombre de besoins prioritaires identifiés auprès des acteurs de l’environnement économique et social ; et d’autre part à la mission confiée par le bureau exécutif du Haut conseil des maliens de l’extérieur.

Pour donner une chance de réussite à ces projets, il est indispensable de créer les conditions de participation de chaque acteur selon son positionnement dans la problématique concernée. Cela permettra à chacun de s’affirmer et surtout de mieux appréhender les difficultés à chaque étape du processus, afin de pouvoir bénéficier pleinement des fruits de l’effort consenti mutuellement.

La démarche participative adoptée pour faire émerger les projets et ensuite les  mettre en œuvre efficacement comporte sans nul doute un souci de qualité, qui procède de la réponse appropriée aux attentes de chaque partie qui voudrait d’abord satisfaire ses propres besoins. Il s’agit de par cette approche de créer une relation gagnant-gagnant. Pour cela il est nécessaire de mieux cerner les structures et les hommes qui évoluent dans l’environnement socio-économique malien et français et européen in extenso.

 

La justification de cette présentation se trouve justement dans cette volonté de bien cadrer les différents acteurs avec lesquels le Conseil de maliens de France devra travailler en synergie pour offrir les meilleurs services et prestations aux individus et aux organisations qui les sollicitent régulièrement.

L’exigence de pertinence et d’exhaustivité des axes de travail  est dictée par l’espoir que suscite la mise en place de ce bureau et de ses commissions et surtout la confiance que beaucoup de personnes fondent en ses hommes et femmes qui sont en responsabilité de fonctions dans ces structures.

·         Quelles actions ponctuelles ou permanentes selon les besoins d’un acteur donné ?

·         Quel projet pour résoudre quel type de problème ?

Telles sont les questions posées pour prendre en compte les besoins essentiels de nos partenaires et bénéficiaires.

 

Comité de pilotage de la commission consulaire pour le cinquantenaire de l’indépendance du Mali

 

Le comité de pilotage est issu de la commission consulaire du cinquantenaire.

C’est un organe de définition et de proposition des orientations stratégiques de cette commission.

Il est en charge aussi de la gestion des manifestations organisées dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance du Mali.

 

Composition :

 

Ce comité de pilotage est composé de :

- Consul général du mali en France

- Président du Conseil de base des maliens de France

- Représentant du Conseil des doyens

- Représentant de la jeunesse

- Représentant des femmes

- 3 présidents de sous commissions : organisation, finances, communication

- Président d’honneur du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur

- Représentant du HCME au Conseil Economique, Social et Culturel

 

Missions :

 

- Représentation des maliens de France aux différentes activités organisées dans le cadre du cinquantenaire durant cette année 2010.

- Recherche de moyens financiers et matériels.

- Appui technique, financiers et matériels aux projets liés à la commémoration du cinquantenaire.

- Mise en synergie des initiatives portant sur la commémoration du cinquantenaire.

- Définition du cahier des charges des sous-commissions.

- Octroi de mandats aux sous-commissions en vue de réussir leurs opérations.

- Centralisation du calendrier des évènements organisés dans le cadre du cinquantenaire.

- Création d’évènements propres à la commission.

- Création d’évènements en partenariat avec d’autres organisations.

- Participation aux évènements crées par d’autres organisations.

 

Fonctions

Le comité de pilotage

- Propose un plan d’actions à la commission consulaire.

- Examine les propositions d’activités de tout promoteur.

- Décide de la nature de l’implication de la commission dans une activité : principal organisateur ; coorganisateur ; participant.

- Définit les modalités de réalisation des actions : acteurs, échéances, moyens.

- Détermine le cahier de charges des sous commissions.

- Veille au bon déroulement des missions.

- Apporte un appui technique aux sous commissions.

 

Président et vice président de la commission consulaire

- Le comité de pilotage est dirigé par le Consul général du Mali en France, assisté du Président du conseil de base des maliens de France ; respectivement Président et vice Président de la commission consulaire.

- Les fonctions de représentation et d’ordonnateur des finances relèvent du Consul général et du Président du Conseil de base des maliens de France.

- Ils sont chargés de conclure des partenariats et engagent la commission et le comité de pilotage dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance du Mali.

- Ils donnent mandat aux coordonnateurs des sous-commissions pour mener des démarches relevant de leurs missions.

- Les courriers et autres documents seront signés par le Président du Conseil de base avec avis du Consul général, si nécessaire.

- Ils convoquent et président les réunions de la commission consulaire et du comité de pilotage.

 

Secrétariat de la commission et du comité de pilotage

- Il est assuré par le Consulat général du Mali en France.

- Le point focal de l’ensemble des activités de la commission consulaire en France est le Conseiller consulaire compétent : destinataire des correspondances ; accueil et informations sur les activités de la commission ; gestion du planning des activités ; etc.

- Le Conseiller consulaire reçoit les programmes des initiateurs d’activités et de projets de manifestations et les communique au comité de pilotage.

 

Sous- commissions

 

Finance :

- Elabore le budget de la commission consulaire et du comité de pilotage.

- Propose un plan de recherche de financement.

- Organise la trésorerie et exécute les opérations d’encaissement et de décaissement sous la responsabilité du Président de la Commission.

Le coordonnateur de la sous commission finance doit faire appel à toute personne ou organisation pouvant contribuer à l’atteinte des objectifs fixés.

 

Communication :

- Propose un plan de communication.

- Assure l’information de la communauté malienne sur toutes les activités liées au cinquantenaire.

- Communique à l’opinion toutes les manifestations du cinquantenaire.

- Assure l’information de la commission sur les activités du cinquantenaire des autres pays africains.

- Conçoit les activités permettant la connaissance du Mali à travers une meilleure compréhension de la culture ; des arts ; de l’artisanat et de l’histoire des 50 ans de l’indépendance de notre pays.

- Couvre les rencontres avec les différents partenaires institutionnels, associatifs et privés

Le coordonnateur de la sous commission communication doit faire appel à toute personne ou organisation pouvant contribuer à l’atteinte des objectifs fixés.

 

Organisation et logistique

- Assure l’organisation matérielle de toutes les manifestations adoptées par la commission consulaire.

- Recherche des salles et espaces nécessaires aux activités de la commission consulaire et autres organisations partenaires.

- Mobilise les maliens lors de toutes les manifestations liées au cinquantenaire.

- Gère le matériel indispensable à la bonne organisation des manifestations.

Le coordonnateur de la sous commission organisation doit faire appel à toute personne ou organisation pouvant contribuer à l’atteinte des objectifs fixés.

 

 

Réunions et échanges d’informations

- Le comité de pilotage se réunit tous les 15 jours au consulat général du Mali en France.

- La communication par courriel est vivement recommandée pour échanger les informations entre deux réunions.

- La commission consulaire est convoquée par son Président.

 

CONSEIL DE BASE DES MALIENS DE FRANCE

 

RENCONTRE DE LA DIASPORA MALIENNE AVEC SON EXCELLENCE

AMADOU TOUMANI TOURE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

Sujets :

 

Demandes de parcelles (lots à usage d’habitation) (en cours)

- Demande adressée au Ministre des Maliens de l’extérieur

- Liste des 840 demandeurs adressée à Mr le Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’intégration Africaine.

- Requête auprès du chef de l’Etat d’appuyer ce dossier

- Revoir le cotât des logements sociaux pour la diaspora

 

Organisation du Forum de la jeunesse de 2ème Génération

Pour une meilleure implication des jeunes afin que la relève s’organise et se fasse en fonction des réalités de la jeunesse.

 

Biennale Artistique et Culturelle de Sikasso

- le CBMF a reçu la notification de sa participation à la biennale en tant que compétiteur au même titre que les régions.

- Nous avons acquit l’appui politique.

- Demande le soutien du chef de l’état pour obtenir des contributions aux charges (frais de location des salles de répétition, billets d’avion etc..)

 

Maison du Mali

- Le courrier relatif à la création de la maison du Mali en France a été adressé au Président de la République. Une demande verbale a été formulée lors de notre réception au palais après la biennale 2008 de Kayes.

- Doter la France d’un espace culturel du Mali

- Demander l’accompagnement technique pour le montage du projet..

- Demander la participation de l’Etat malien pour la réalisation du projet.

 

Création d’un Fond de Solidarité :

Nous aider pour l’élaboration d’un instrument juridique pour la mise en place de ce fonds

 

Reforme Institutionnelle :

Créer un espace de dialogue avec la diaspora autour de la reforme institutionnelle, tout particulièrement les dispositions concernant la diaspora.

 

La Décoration (médaille) :

Avoir des dispositions pour formuler un certain nombre de distinction

 

Le Consulat Général du Mali à Paris :

Nous notons avec satisfaction des nouvelles initiatives par rapport à la création des locaux adaptés pour abriter le Consulat Général du Mali à Paris. Nous espérons que ce projet aboutisse très rapidement.

 

Forum des investisseurs de la Diaspora :

Attendons les recommandations et leur mise en œuvre issue du FIDIMA.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×